Est-il possible de mélanger alcool et Anavar ?

Est-il possible de mélanger alcool et Anavar ?

Qu’est-ce qu’Anavar ?

Avant de voir ensemble s’il est raisonnable de mélanger alcool et Anavar, il est important de savoir qu’Anavar est le nom commercial associé à l’oxandrolone, qui fait partie des stéroïdes en prise orale les plus utilisés du moment.

Ce médicament à base de stéroïde anabolisant est un dérivé synthétique de la testostérone et il est donc important de prendre en compte le fait qu’il influe sur ce taux d’hormones naturellement présentes dans le corps de chacun, homme ou femme.

C’est un médicament qui peut être utilisé dans différentes circonstances et recommandé sur du court-terme. Par exemple si vous chercher à prendre de la masse musculaire de tissu maigre, notamment suite à un problème de santé ou une opération, mais également à perdre de la graisse, à améliorer vos performances sportives, etc.

Bien que des études aient démontré qu’Anavar soit une des marques de stéroïdes anabolisants les plus sûres du marché pour les hommes comme pour les femmes, notamment pour l’usage que l’on en fait en dans l’univers du bodybuilding, il faut tout de même rester vigilant et consulter un professionnel de la santé.

Précautions à prendre

L’oxandrolone, ou Anavar, doit être considéré comme n’importe quel médicament, tout est question de dosage ! Un mauvais dosage de la dose de stéroïdes peut, par lui-même, engendrer des effets secondaires sévères puisque celui-ci affecte directement vos niveaux d’hormones.

Attention également à une éventuelle réaction allergique ! Un usage inadéquat ou un abus d’oxandrolone peuvent tous deux entrainer des complications à court terme comme à long-terme. Parmi les plus sévères :

  • Problèmes cardiaques pouvant aller jusqu’à la crise cardiaque
  • Accidents vasculaires cérébraux
  • Problèmes au foie
  • Troubles de l’humeur ou maladies mentales
  • Changements de comportements liés à l’addiction au médicament
  • Problèmes de croissance osseuse chez les jeunes
  • Symptômes de sevrage tels que la dépression, l’anxiété, la fatigue ou encore l’irritabilité et les troubles du sommeil

La première chose à faire va donc être de prendre une dose qui sera adaptée à la fois à votre poids et à votre taille selon les recommandations d’un médecin. Vous évaluerez ensemble ce qui est le plus approprié à votre système, ainsi qu’à l’utilisation que vous faites de l’oxandrolone.

En règle générale, la dose normale d’Anavar en prise quotidienne pour un homme varie entre 25 et 50 mg selon les résultats attendus. Quant aux femmes, le dosage sera normalement moins élevé, puisqu’adapté à leur corpulence, ce qui signifie que 10mg peuvent suffire à certaines.

Associés à d’autres médicaments ou de l’alcool, les stéroïdes seront assimilés différemment par l’organisme et il est donc impératif de prendre en considération certains facteurs.

Mélanger Anavar et alcool, est-ce raisonnable ?

Tout d’abord, il est bien connu que mélanger médicaments et alcool (ou autre drogues) est fortement déconseillé. L’oxandrolone, autrement dit les stéroïdes de la marque Anavar, étant un médicament à part entière, cette recommandation s’applique. La consommation d’alcool et d’Avanar dans un même temps n’est pas conseillée.

De plus, l’Institut National sur l’Abus des Drogues (NIDA) a rapporté suite à des études qu’un usage prolongé de stéroïdes peut causer des dommages à deux organes majeurs, qui sont le foie et les reins. Si l’on prend en compte de la fait que la simple prise d’alcool en quantité excessive provoque déjà des dommages à ces mêmes organes, il y aura évidemment une plus forte probabilité que le mélange des deux substances puisse provoquer des complications, en particulier un surmenage du foie, ce qui pourrait par ailleurs s’aggraver en une cirrhose ou alors une possible insuffisance hépatique.

 

Mais il ne s’agit pas là des seuls risques et problèmes de santé que peuvent entrainer le fait de mélanger Anavar et alcool, ou autres types de stéroïdes. Celle-ci peut provoquer d’autres conditions médicales plus ou moins graves telles que :

  • La déshydratation
  • Des douleurs thoraciques
  • Une hypertension artérielle
  • La dépression (ou autres instabilités mentales comme la psychose, la manie, les changements d’humeurs…)
  • Des réactions allergiques
  • Des troubles gastro-intestinaux
  • Une déficience immunitaire

Les effets secondaires peuvent donc être autant physiques que psychologiques et cela peut causer des dommages à long-terme dont on ne prend conscience que trop tard… Une de ses possibles instabilités mentales est d’ailleurs bien connue sous le nom de « Roid rage », qui n’est autre que des crises de violence incontrôlées et dont peuvent notamment souffrir les bodybuilders et autres athlètes.

Pour quelqu’un qui boit un ou deux verres de temps en temps, cela ne posera pas forcément problème puisque les risque sont faibles, mais si l’on considère le fait que l’alcool désinhibe partiellement une personne en état d’ivresse, on peut se retrouver dans des situations de mise en danger de soi-même et/ou des autres à travers des excès de violence.

Bien qu’Anavar ne soit pas la marque de stéroïdes ayant le plus d’effets secondaires, boire de l’alcool lorsque l’on prend de l’oxandrolone est à reconsidérer car chaque métabolisme, chaque personne réagit différemment et l’on peut difficilement prévoir les conséquences de ce qui peut se passer en cas de mélange de ces deux produits.

Comme mentionné un peu plus haut, le plus gros risque reste celui de l’ hépatotoxicité, le foie étant particulièrement sensible aux deux substances. Il est préférable d’éviter de prendre le risque de l’endommager, le plus raisonnable sera de limiter fortement ou d’arrêter la consommation d’alcool le temps de votre médication.

Si vous prévoyez à un moment donné de consommer beaucoup d’alcool, préférez dans ce cas réduire quelques jours avant la dose quotidienne de stéroïdes, cela permettra à la fois de purger votre système et d’éviter les accidents. Attention également au type d’alcool… Plus celui-ci est fort, plus la probabilité d’endommagement du foie est élevée.

Pour finir, la consommation d’alcool et d’Anavar à long terme, ou autres stéroïdes, peut également augmenter le risque de certains effets secondaires et problèmes de santé qui peuvent être provoqués par la prise seule soit de stéroïdes anabolisants, comme l’oxandrolone, soit d’alcool.

Une autre recherche publiée dans le « Journal de la Biochimie des stéroïdes », on peut notamment constater que la consommation de bière et de vin modifie les niveaux d’hormones, ce qui a pour effet d’augmenter le taux d’œstrogènes dans l’organisme de la personne. Cela peut amplifier un état mental déjà instable, ce qui l’inciterait à prendre des stéroïdes dans le but d’améliorer son humeur. Malheureusement, le mélange de stéroïdes et d’alcool peut alors, sans que l’on s’en rende compte, déclencher un cycle de dépendance à ces deux substances.

Vous l’aurez compris, il n’est donc pas sans risque de mélanger Anavar et alcool, tout est question de dosage, de métabolisme et de modération !

Partager cette publication

Laisser un commentaire