ArabicCzechDanishEnglishFrenchGermanGreekItalianKoreanPolishPortugueseRussianSpanishTurkish
Achat de stéroïdes, Peptides, hgh

Découvrez les muscles stabilisateurs

 

La notion de muscle stabilisateur peut parfois induire en erreur, puisqu’il s’agit en fait de tous les muscles du corps. Ils sont seulement appelés stabilisateurs selon le type de mouvement qui les sollicite. Loin d’être des groupes de tissus musculaires, leur utilité est cruciale pour l’équilibre du corps humain. Sans ce principe de stabilisation, personne n’arriverait à se tenir debout. Cependant, il est utile de les renforcer, surtout pour les sportifs de très haut niveau.

Un principe méconnu par la majorité des gens

La théorie selon laquelle les muscles stabilisateurs sont des groupes de muscles est erronée.  Il faut dont commencer par connaitre leur fonctionnement. D’abord, le corps humain est composé de 600 muscles. Réparties sur toutes les parties, membres, tronc, tête… Ils s’enchevêtrent ou s’alignent. Leurs activités sont multiples, ils peuvent se contracter, s’étirer, se reposer… C’est selon leur utilisation. Pour les spécialistes, leur rôle est divisé en cinq fonctions : moteur, assistance, antagoniste, stabilisateur et neutralisateur. Une idée fausse a depuis fait son chemin, selon laquelle il existerait des groupes de muscles s’occupant uniquement d’une seule fonction.

 Le rôle des muscles stabilisateurs

 Système de combinaisons interdépendantes

Toutefois, les chercheurs ont prouvé que pratiquement tous les muscles du corps peuvent remplir  ces cinq fonctions. La position que le muscle prendra dépendra du geste effectué par le corps humain. Par exemple, un muscle X est requis pour le soulèvement d’une masse quelconque. Pour que l’action se déroule convenablement, le muscle Y se contracte. En d’autres termes, se stabilise, pour que X puisse réussir son action. De cette manière, aucune interférence ne se fera entre les deux. Sinon, le résultat attendu risque de devenir désordonné. Et vice versa, si le muscle Y est sollicité pour effectuer un mouvement, X joue le rôle de stabilisateur.

Vers un corps équilibré et performant

La musculature est un système particulièrement complexe. Dans toute cette structure agencée de tissus, les muscles stabilisateurs jouent un rôle de premier ordre. Dans le culturisme, ils sont très importants pour assurer un développement équilibré et soutenu corps. Par analogie, ces muscles servent à maintenir le corps en équilibre dans un mouvement. Beaucoup diront que c’est le centre de gravité qui assure la stabilité. Pour les sportifs, les muscles stabilisateurs doivent être pris en compte. Par analogie, ils servent de nœud de tension pour permettre aux autres muscles d’effectuer des mouvements. La connaissance des pratiquants sur ce sujet est parfois limitée. D’où la nécessité d’apporter plus de précisions.

Un principe particulièrement efficace

Ce mécanisme est crucial, puisqu’il apporte force et précision à chaque mouvement. Effectivement, il permet au corps d’adopter la position idéale pour effectuer le geste. De plus, il constitue un excellent rempart contre les blessures. Cependant, il ne faut pas croire que ce sont toujours les muscles voisins qui peuvent se soutenir. Il y a des cas où des tissus de différentes positions sur une partie du corps effectuent aussi ce mécanisme. Lors d’un soulevé pour muscler les biceps, les muscles sollicités sont le biceps brachial et le brachial antérieur. Ils sont situés juste en dessous du coude. Par contre, le muscle stabilisateur est celui de l’épaule, situé un peu plus haut.

Comment améliorer les muscles stabilisateurs ?

 Savoir s’en tenir aux objectifs

Les muscles stabilisateurs peuvent être renforcés. Encore une fois, il ne s’agit pas de groupes de muscles spécifiques. Seulement, quand un muscle est faible pour assurer un mouvement, il faut penser à le tonifier. Cela peut subvenir après une blessure. Des exercices bien définis et une assiduité dans les entraînements constituent les bases du renforcement de ces muscles. Pour quelques pratiquants, faire ces mouvements hors salle, dans un lieu neutre, sera plus motivant pour raffermir ces tissus fixateurs. Cependant, il n’y a pas de règle précise sur ce dernier point. L’important est de s’appliquer autant que possible dans les séries.

 Plus de ressentis chez les débutants

L’importance des muscles stabilisateurs se fait le plus ressentir par les débutants en musculation. Les courbatures sont autant de signaux de leur manque de force. Tout comme les tremblements lors des soulèvements ou des tractions.  Ou quand le pratiquant novice s’essaie à un nouveau mouvement. Des fois, les sportifs avancés peuvent même être confrontés à cette situation. C’est pour cela qu’il faut connaitre les exercices précis pour les renforcer. En général, les muscles stabilisateurs faibles sont souvent les muscles peu utilisés au quotidien. Cela vaut autant pour l’athlète aguerri que pour le particulier qui ne pratique aucun sport.  

Nécessaire dans le haut niveau

Des entrainements mal exécutés pour améliorer la performance des muscles stabilisateurs pourraient aboutir à des conséquences dangereuses. Tout d’abord, faire ce type d’exercice est plutôt réservé à un but précis. Dans la plupart des cas, il est réservé à des pratiquants de sport collectif, comme le football ou le basket-ball. Ces derniers ont besoin de beaucoup de stabilité pour assurer leurs mouvements. Si  certains muscles sont moins performants que d’autres, leur coordination musculaire sera incomplète. Par exemple, ils ne pourront pas effectuer des reprises à la volée ou avoir une bonne détente pour les rebonds. Il va sans dire que ces entrainements sont pratiqués dans les ligues sportives de haut niveau.

 Les nouvelles méthodes

Pour l’instant, aucun exercice spécial n’est destiné aux muscles stabilisateurs. Les muscles les moins sollicités dans le corps sont les obliques internes, le plancher pelvien, les multifides… Ils sont situés au niveau de la colonne vertébrale et du bassin. Faire des entraînements destinés à les raffermir est risqués sans une application très stricte. Malgré les avancées dans les recherches, le matériel existant sur le marché, soi-disant conçu pour les exercices des muscles stabilisateurs, n’est pas efficace. Par contre, plusieurs approches ont été créées pour faciliter leur renforcement. Telle la respiration Pilates, basée sur des inspirations et des expirations contrôlées.

Mieux écouter son corps

Il ne faut pas tomber dans les pièges des conseils sur le web concernant des exercices spécifiques pour renforcer les muscles stabilisateurs. Avant tout, il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’un endroit précis ni un groupe de muscles définis. Une pratique assidue et rigoureuse peut renforcer ces tissus. Après, il faut faire confiance à la nature. Bien que la musculature soit un mécanisme complexe, c’est aussi un mécanisme efficace. Une bonne pratique apporte toujours de bons résultats.  

 

Laisser un commentaire

Articles reliés

Une prise de masse efficace, pour un physique d’Apollon

Nous naissons rarement avec le physique d’un Apollon. Certains, bien sûr développent une morphologie

Qu’est-ce que la fenêtre anabolique ?

Est-ce que la fenêtre anabolique existe ? Ou est-ce juste une invention purement marketing des

Les 4 stars féminines du culturisme

Un sport habituellement réservé aux hommes, le bodybuilding ouvre peu à peu ses portes